Je déteste les cases

Je déteste les cases, je déteste que l’on définisse une personne par une émotion, une passion, un métier, un trait de caractère bref je déteste que l’on catégorise les gens en règle général. Je suis intriguée par tellement de choses que je ne peux pas être dans une seule et même case on ne peut pas me définir par un unique critère….

Je suis étudiante, je suis libraire, je suis souriante, je suis amoureuse, je suis passionnée par le côté spirituel du yoga, je suis angoissée, je suis émotive, je suis indécise, je suis gaga de Yuki, je suis émerveillée d’un rien, je suis une grande rêveuse, je suis une lectrice, je suis introvertie, je suis casanière, je suis une fille qui médite, je suis une fille des saisons froides, je suis une grande consommatrice de thé, je suis souriante, je suis libre, je suis sportive, je suis une fille à legging, je suis heureuse, je suis une lève-tôt, je suis brune, je suis organisée, je suis une fille à frange, je suis une fille qui consomme bio, je suis végétarienne, je suis têtue, je suis maladroite, je suis une boulette, je suis engagée pour la défense des droits des animaux, je suis un éléphant (oui je suis sûre que j’étais un éléphant dans mon ancienne vie), je suis fiancée, je suis une grande soeur, je suis une adepte des listes, je suis une bonne amie, je suis très petite, je suis une consommatrice (extrême) de graines, je suis une future naturopathe, une future voyageuse, une future épouse, une future maman…

Enfin bref je suis probablement encore un millier d’autres choses si ce n’est plus. Toutefois, je ne supporte pas les cases et que l’on enferme une personne dans quelque chose. J’aime ma liberté d’aimer trop de chose à la fois, d’avoir des passions à n’en plus finir, de dévorer plusieurs lectures à la fois, de manger du salé et du sucré tous les jours, j’aime ce qui me définit parce que nombreux sont les termes qui me définissent. Je suis une touche-à-tout qui en a vraiment marre de devoir être quelque chose en particulier alors j’ai décidé pour ma santé personnelle d’être qu’une seule et unique chose qui regroupe à peu près tout le reste… je suis MOI.

IMG_5806

Et vous, vous êtes vous ? Vous en avez marre des cases aussi ? Racontez-moi tout 🙂 

Capture d_écran 2017-08-06 à 19.25.21

5 commentaires sur “Je déteste les cases

  1. Je te rejoins parfaitement sur cette article. J’ai justement eu beaucoup de mal à la fac à cause de ça, cela m’insupporte qu’on nous oblige à rentrer dans des cases, à penser de telle ou telle façon sur un sujet philosophique, sans écouter notre propre façon de voir les choses. On a tous une vie différente, des loisirs différents, un entourage, un environnement différent, et surtout une expérience différente, qui fait que NOUS SOMMES DIFFÉRENTS. Nous ne pouvons pas rentrer dans une case.
    Les cases ne sont autre que des groupes d’appartenance, qui nous permettent de trouver des amis avec qui échanger, et nous devrions pouvoir entrer dans un nombre illimité de ces cases (ce qui n’est pas vraiment le cas). Cesser de voir une personne par son principal trait de caractère ou loisirs, la voir comme une personne complète. Et encore une fois, cesser les stéréotypes du genre, « l’intello » parce qu’elle aime lire…
    Mais nous ne referons pas le monde aujourd’hui, ma jolie Marine. ❤

    J'aime

    1. En effet la fac enfin les études d’ailleurs n’aident pas à sortir de ces nombreuses cases il faut être comme tout le monde, penser et faire voire même réagir comme tout le monde c’est insupportable. Je pense que le jour où les gens prendront conscience que nous ne sommes pas juste « ça » mais une personne à par entière avec des passions, loisirs, envies et traits de caractère et bien le monde se portera bien mieux. En tout cas comme tu dis pour le moment on ne peux pas encore refaire le monde. A bientôt ma Laurine ❤

      J'aime

  2. Est-ce que j’en ai marre des cases?
    Oui et non, je dirai oui, pour les même raisons que toi, et d’un autre côtés j’aime me mettre moi même dans des cases, mais des cases qui ont le droit de changer, changer de formes, changer de fond, des cases mouvantes, tu vois le truc? 🙂
    J’ai le sentiment que quand « l’Autre » met des personnes dans des cases, ce sont des cases étriquées, qui ne peuvent changer, comme si définitivement c’était cette case là, et que la personne devait prouver et démontrer par tous les moyens qu’elle ne fait plus partie de cette case…

    Je m’astreins à ne mettre personne dans des cases, en ça je n’aime pas les cases, je m’amuse à me faire changer de case (à me permettre d’être moi) en ça j’aime bien les cases 🙂

    Jolie article 🙂
    Bonne soirée,
    Cannelle

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s