Publié dans Littérature

Jour Bleu – Aurélia Ringard

Encore un premier roman épatant, d’une poésie inouïe et d’une richesse folle. Si comme moi vous aimez quand on prend le temps de décrire des moments de vie et des scènes du quotidien. Si comme moi vous aimez que la mélodie des mots soit présente dans un roman et que chaque mot soit utilisé de manière précise et pas seulement pour être là. Foncez sans plus tarder en librairie, ce texte est fait pour vous.

Dans Jour bleu, on suit une femme qui a rendez-vous galant avec un homme à la gare de Lyon. Elle a volontairement décidé de venir en avance au rendez-vous pour prendre le temps d’observer la vie qui l’entoure, de vraiment regarder les personnes qui viennent faire un saut à la gare. Assise dans un café, elle profite de cette attente pour en prendre plein les yeux et vivre un spectacle grandeur nature sur les détails du quotidien. Bien sûr chaque personnage qu’elle observe lui remémore des souvenirs qu’elle prendra le temps de nous raconter à nous lecteurs.

J’ai adoré suivre avec précision et fascination cette gare, j’avais l’impression de vivre la scène de l’intérieur, d’être moi aussi installée dans un café et de prendre le temps d’observer la vie. C’est revigorant, parfois troublant, assez mélancolique mais surtout nostalgique. L’autrice réussit à parler de son héroïne à travers le comportement des personnes rencontrées dans la gare. Le temps s’arrête presque et permet au lecteur de connaître le personnage dans son entièreté : ses parts d’ombres, son passé, ses désirs, ses envies, ses peurs, ses passions. Page après page on se sent plus proche d’elle et… je me suis même surprise à me prendre rapidement au jeu et à devenir curieuse d’en apprendre plus sur les autres passants de la gare, ceux dont on ne sait rien.

Ces quelques heures dans en Gare de Lyon m’ont troublé et je ressors de cette lecture bluffée par l’expertise de l’autrice sur sa minutie du détail. Trois heures c’est à la fois très court et très long et il faut réussir à bien jauger l’ensemble du récit pour que le rythme n’en soit pas perturbé et que ce ne soit si ennuyeux si trop bref.

Un excellent travail narratif, poétique et sociologique sur les gens des gares. J’ai adoré et je recommande vivement.

Note : 4 sur 5.

S’offrir le livre tout en me soutenant : https://amzn.to/3zJEAgA

Auteur :

Illustratrice - Féministe - Lectrice

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s