Publié dans Littérature

Une femme – Annie Ernaux (coup de coeur)

TW : deuil, décès d’une mère.

Je ne sais pas par où commencer. Je suis totalement bouleversée par ce livre, par les mots d’Annie Ernaux qui vient de perdre sa mère, par l’incipit qui permet de rendre la mort de cette mère plus vraie pour elle, par la narration brouillonne qui ne suit aucune logique mais qui paraît si authentique, si pure quand on y réfléchit vraiment : comment structurer ses pensées face à la mort de sa maman ? Les souvenirs ne viennent-ils pas au compte goutte tantôt beaux, tantôt étrange ? Ce n’est pas du tout mon premier texte de l’autrice (cf. Mémoire de fille et La femme gelée), je l’affectionne beaucoup mais je pense que de tous celui-ci empreint de réalisme m’a d’autant plus touché.

En fait, je ne suis pas sûre de réussir à rendre hommage à ce texte comme il le faudrait, donc je vais m’arrêter sur ces quelques phrases. Lisez ce livre, il est beau. C’est un diamant brut, il donne l’impression qu’aucun travail de réécriture n’existe et que seules les pensées mises sur le papier ont fait le livre, tout en suivant la chronologie de ces pensées.

Attention toutefois si vous avez perdu votre maman (ou une figure maternelle) et que vous ne vous sentez capable de lire un texte sur le deuil, évitez de vous le procurer, ce n’est vraiment pas un livre à lire !

Note : 5 sur 5.

S’offrir le livre tout en me soutenant : https://amzn.to/3CU8fEN

Auteur :

Illustratrice - Féministe - Lectrice

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s