Publié dans Littérature

Tant que le café est encore chaud – Toshikazu Kawaguchi

Tant que le café est encore chaud, est un roman qui m’a profondément bouleversé. Il m’a fait verser quelques larmes, je le spécifie parce que même si je suis très sensible ça ne m’arrive pas si souvent que ça de pleurer en lisant. Toutefois malgré les larmes, ce roman de Toshikazu Kawaguchi n’est pas un coup de coeur, c’est une très belle lecture certes mais pas un coup de coeur.

L’histoire est assez originale, on suit divers personnages dans un café qui a pour légende de pouvoir faire revenir dans le passé. Ce voyage dans le passé peut toutefois se réaliser qu’en respectant certaines règles notamment de s’installer à une place précise dans le café et que le voyage se fasse tant que le café est encore chaud, il ne faut surtout pas le laisser refroidir. Cela donne des idées à de curieux personnages qui ont tous des remords, des regrets et de la culpabilité sur des évènements passés. Le couac étant que le présent ne sera pas différent, peu importe ce que l’on décide de faire ou dire dans le passé, le présent restera le même.

Ce texte est une belle leçon d’humilité. J’ai adoré les personnages qui regorgent d’émotions fortes, ils sont plus vrais que jamais. La traduction que j’ai lu était très bonne puisqu’elle retranscrit les sensations avec beaucoup d’authenticité, j’ai facilement pu me mettre à la place des personnages qui souhaitaient retourner dans le passé (d’où les larmes…).

Le style aussi m’a beaucoup plu, comme bien souvent avec la culture japonaise c’est très descriptif et contemplatif. On prend le temps de prendre son temps. L’auteur installe en douceur le décor, la vie des personnages, les détails du café. On a presque l’impression d’y être et de sentir l’odeur et l’atmosphère à la fois chaleureuse et mystique de ce café. Cette douceur de vivre me fascine et je la convoite souvent dans mes lectures. La seule chose que je déplore dans ce livre c’est le manque de poésie. Il me manquait que ça pour le qualifier de coup de coeur !

J’ai passé en tout cas un très bon moment de lecture et je vous recommande chaudement ce titre si vous aimez les histoires slow et nostalgiques. Pour ma part j’adore ça donc je suis bien tentée par l’envie de lire plus de romans de littérature japonaise. Du coup, je profite de cet article pour faire appel à vous, si vous avez des recommandations je prends, j’ai Les années douces de Hiromi Kawakami dans ma pile à lire, je pense qu’il ne va pas faire long feu… Affaire à suivre.

Note : 4.5 sur 5.

S’offrir le livre tout en me soutenant : https://amzn.to/3DlQsGM

Auteur :

Illustratrice - Féministe - Lectrice

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s