Publié dans Maternité et Parentalité, Romans graphiques

Mes presques riens – Mathilde Lemiesle

TW : Fausses couches, Deuil

Mes presques riens est un roman graphique qui m’a bouleversé. Je n’ai, par chance, jamais été touché par la fausse couche mais ce n’est pas pour autant que la thématique ne m’intéresse pas. J’ai eu dans mon proche entourage des personnes qui en ont vécu et malheureusement j’étais trop jeune et assez mal renseignée sur le sujet pour les aider et/ou soutenir. Pendant ma propre grossesse j’ai eu la peur permanente de perdre ma fille, je vérifier tous les jours l’état de mon PQ avant de quitter les toilettes et à la moindre douleur au ventre forcément je paniquais. Tout ça pour dire que quand bien même ce n’est pas un sujet que je maîtrise parce que je ne l’ai pas vécu, je pense que toutes femmes enceintes a eu cette crainte et surtout je pense qu’étant que femme, entourée d’autres femmes dans mon cercle proche je me dois d’être informée.

Ce que j’ai aimé dans ce texte c’est la singularité des émotions ressenties à chaque fausses couches. Mathilde en a vécu quatre avant de mettre au monde sa fille. Dans ce livre on parle seulement des fausses couches dites précoces puisque ce sont celles-ci que l’autrice a vécu. C’est intimidant, touchant, déstabilisant, ça heurte la sensibilité, ça fait mal, ça fait pleurer mais c’est nécessaire car ça permet de comprendre de la plus infime des manières ce que peut ressentir une femme qui passe par-là.

J’ai dévoré ce roman graphique en une soirée, malgré la thématique difficile et les larmes qui coulées à flot sur mes joues parce qu’il est super bien structuré et fait. Le fait que les illustrations soient exclusivement en noir et blanc permet de se focaliser seulement sur le texte en priorité et j’ai trouvé cela extrêmement pertinent.

Bref je vais m’arrêter là, je recommande vivement la lecture de ce court roman graphique à toutes femmes, mères, amies mais aussi à tous hommes, pères, amis afin de mieux comprendre, aider, soutenir et peut-être même faire son deuil. Attention cependant, si vous venez de vivre une fausse couche, ce n’est peut-être pas le moment idéal pour le lire, c’est très cru et très intense, je préfère prévenir.

Note : 4.5 sur 5.

S’offrir le livre tout en me soutenant : https://amzn.to/3naZoJy

Auteur :

Illustratrice - Féministe - Lectrice

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s