Publié dans Littérature

Demain, il fera beau… – Céline Rouillé

J’avais besoin de légèreté, de feel-good, de douceur « Demain, il fera beau… » a répondu à tous ces critères et il ne m’en fallait pas plus.

Céline Rouillé a su dans ce livre me faire oublier un petit peu le quotidien et partir le temps de quelques pages en Normandie, dans une maison d’hôte où le quotidien est doux, dépaysant et reposant.

J’ai adoré suivre Sarah dans sa nouvelle vie plus slow où les moments en famille, entre amis importent plus que tout le reste. Sarah a vécu et vit encore des situations très délicate mais elle réussit à toujours trouver réconfort auprès des siens et des petites joies de le vie de tous les jours. Les secrets de famille dévoilés au fil des pages sont le petit plus qui me fallait pour que je dévore ce livre à la vitesse de la lumière.

Un livre qui sous bien des aspects prônent un art de vivre plus simple et naturel qui m’a mis beaucoup de baume au coeur, je recommande pour des moments un peu down.

Note : 3.5 sur 5.

S’offrir le livre tout en me soutenant : https://amzn.to/3mLc741

Publié dans Littérature

Diabolica – Gilles Milo-Vacéri

Texte lu dans le cadre de mon travail, je gère un club de lecture* pour le site boobox.io et je dois lire dès livres pour ce club en avant-première afin de pouvoir animer ce dernier tout au long du mois où les participants liront le livre.

Je ne suis pas très fan de thriller ou de policier en règle général parce que j’ai tendance à plutôt rapidement voir où l’auteur souhaite aller et à trouver qui est le méchant de l’histoire avant même la deuxième moitié du livre entamée. Diabolica n’a pas fait exception à cette règle et pour autant j’ai adoré ma lecture, cela ne m’a pas du tout dérangé car les chapitres sont très bien dosés et rythmés, au plus on avance dans le bouquin au plus l’ambiance devient pesante, angoissante et la curiosité prend le dessus sur tout le reste.

Je ne connaissais l’auteur que de nom, je ne l’avais encore jamais lu et pour être très honnête j’ai bien envie de me laisser tenter par un autre de ses ouvrages. J’ai grandement aimé son style d’écriture et son imagination débordante. Dans ce texte enquête policière, ésotérisme et mysticisme se mélangent à la perfection et créent la surprise. C’est une alliance des plus originales qui a ma foi très bien fonctionné chez moi.

Grosse surprise aussi sur les caractères des personnages pour une enquête policière il y avait énormément de femmes, notamment aux postes les plus importants mais surtout des femmes fortes, puissantes, avec des convictions, des valeurs, du caractère bref des femmes modernes qui auraient largement pu se vanter d’être féministe sans que ce ne soit déroutant (pour mon plus grand plaisir bien sûr) !

Bref une belle surprise que j’ai hâte de mettre en lumière lors du club de lecture et pour laquelle je m’impatiente de pouvoir échanger avec tous les participants.

Note : 4 sur 5.

* Pour participer au club de lecture, il faut être abonné à BOOBOX ! Si l’envie te dit de tenter l’expérience je te laisse un petit code promo : MARINESTOUPPOU
Ce code te permet d’obtenir une pochette surprise de trois livres pour toute souscription à un nouvel abonnement, sans engagement, de 3 livres par mois. Autrement dit en t’abonnant à BOOBOX tu recevras tes trois livres compris dans ton abonnement mensuel mais également tes trois livres de la pochette surprise ainsi que Diabolica pour pouvoir participer à la lecture commune 😊 Génial non ?

Publié dans Littérature

L’amant – Marguerite Duras

J’ai mis du temps avant de relire Marguerite Duras, j’en gardé de très mauvais souvenirs de mes années lycées mais j’ai tellement bien fait de revenir sur mes premières impressions et la redécouvrir en ayant grandit voire même murit.

Je trouve que la plume de Marguerite Duras est sublime. Son style peut paraître très décousu mais ce n’est pas vraiment le cas tout fait sens, il faut juste prendre le temps. C’est un texte qui se lit en y mettant le ton, on ne peut pas le lire rapidement il faut réellement jouer le jeu et s’imprégner des mots. L’écriture est très orale, très poétique, je me suis surprise d’ailleurs à lire de nombreuses fois certains passages à haute-voix parce que juste, l’harmonie des mots, de la ponctuation, des sons : tout est beau. Les descriptions sont très intenses et très visuelles, ce qui rend le tout merveilleusement intense.

L’histoire d’amour est probablement ce qui m’a le moins plu dans cette histoire, je la trouve belle mais très étrange et torturée ceci dit tout ne tourne pas autour de cette histoire ce qui fait que j’ai pu passer un très agréable moment sans pour autant me prendre d’amour pour cette histoire d’amour. Je suis envoûtée par la plume délicate de Duras et je m’impatiente d’ores et déjà à l’idée de la (re)découvrir dans d’autres histoires.

Note : 4 sur 5.

S’offrir le livre tout en me soutenant : https://amzn.to/3utCxK7

Publié dans Littérature

Le cercle des derniers libraires – Sylvie Baron

Un cosy mystery qui se passe en France au cœur de librairies, pouvais-je vraiment ne pas lire ce roman ? 

J’ai adoré ma lecture, je sais qu’elle n’a pas bonne presse mais moi personnellement j’ai passé un super moment. J’ai tout aimé de l’intrigue, en passant par l’ambiance, jusqu’aux personnages. J’ai trouvé que le circuit du livre et que le métier de libraire était parfaitement bien amené et que les recherches ont été faite avec beaucoup de sérieux (et c’est une ancienne libraire et étudiante en métiers du livre qui parle !). Ça change clairement du libraire qui passe ses journées à lire et à conseiller, ce n’est pas simple, loin de là.

La fin ne m’a pas spécialement surprise, je m’y attendais une fois la moitié du livre lu mais l’ambiance littéraire du bouquin, l’atmosphère chaleureuse et les chapitres courts donc addictifs ont fait que je n’ai pas pu décrocher du roman malgré la chute plutôt prévisible. 

Le seul point négatif selon moi c’est qu’il y a beaucoup de coquilles dans le texte : fautes d’orthographes, de syntaxe, des mots manquants… Pour un gros éditeur comme J’ai Lu, ça m’a un poil dérangé. Mais, mis à part ça, j’ai passé un très bon moment et un doux week-end en sa compagnie, ça m’a fait beaucoup de bien de lire cette enquête made in France et c’est selon moi le plus important par les temps qui courent. 

Note : 4 sur 5.

S’offrir le livre tout en me soutenant : https://amzn.to/3cQnd4u

Publié dans Féminisme

Dans la bouche d’une fille – Collectif

Un texte poignant sur ce que nous, les femmes, pouvons entendre comme commentaires au quotidien, ce que nous subissons, ce que nous laissons faire/dire par peur, ce que nous pensons au fond de nous.

J’ai adoré ce livre qui est à l’image du compte Instagram. Ce n’est ni véritablement un essai, ni même un copié-collé du compte, ce livre est un ovni écrit à plusieurs mains sur la société patriarcale. Il se décompose un grande partie où des témoignages se suivent et se ressemblent (ou pas).

C’est un texte qui est à la fois percutant et terrifiant. Percutant car il donne envie de se battre pour que toutes les femmes, celle d’aujourd’hui et celle de demain, afin qu’elles n’aient plus besoin d’entendre ces commentaires et et subir ces injonctions au quotidien. Terrifiant parce qu’en le lisant on sait que c’est écrit par un collectif, on sait que toutes ces femmes n’ont ni le même âge, ni le même mode de vie, ni la même religion, ni la même orientation sexuelle et pourtant elles témoignent au fil des pages pour les mêmes raisons : le patriarcat est ambivalent.

Quand on pose le bouquin on est le mix parfait de cette terreur et cette hargne. À la fois on a envie de tout casser parce que bon, objectivement, ça fait trop longtemps que ça dure ! Mais… d’un autre côté, il y a une autre part plus sombre, qui se demande si on va réussir à changer les choses… Il y a encore tant à faire ! C’est troublant !

Bref j’ai adoré, je le recommande chaudement à toutes les adolescentes, jeunes adultes, femmes, mères, grand-mères bref à toutes mes soeurs de le lire car il est très abordable, il se lit super vite et il est nécessaire pour comprendre notre société actuelle.

Bravo à vous Louise, Luna, Valérie, Enissa, Astrid et toutes les autres. Vous avez fait un super boulot 👌

Note : 4 sur 5.

S’offrir le livre tout en me soutenant : https://amzn.to/3uaSnJu

Publié dans Littérature

Les détectives du Yorkshire, tome 5 – Julia Chapman

Oui, je sais, j’ai commencé par le tome 5. Tout commence par une boulette en librairie, j’avais le tome 1 dans la main et, par curiosité, je regardais les couvertures des autres tomes. Ne me demandez pas comment, ni même pourquoi mais j’ai dû faire un échange à la dernière minute sans m’en apercevoir puisqu’une fois arrivée chez j’ai moi j’ai découvert la supercherie. J’aurais pu retourner à la librairie et procéder à un échange mais en fouillant sur l’internet je me suis rendu compte que les enquêtes ne se suivaient pas spécialement, on a toujours les mêmes enquêteurs, les mêmes personnages secondaires, le même village mais les enquêtes sont uniques. Ainsi, je me suis dis que peut-être que cet échange s’est fait pour une bonne raison et je me suis plongée dans cette histoire en commençant par le cinquième tome. J’ai surement dû manquer quelques références mais ma lecture s’est très bien passée, je dirais même mieux je l’ai grandement apprécié !

Une enquête cosy dans un village d’apparence bien tranquille, autour de disparition de moutons. Deux enquêteurs attachants au possible. Une addiction pour le thé qui m’a fait sourire tout au fil des pages. C’était très reposant pour l’esprit et je me suis clairement fait mener en bateau du début à la fin de l’histoire. J’ai adoré l’ambiance de ce cosy mystery et je vous recommande chaudement de découvrir les enquêtes de Samson et Delilah (dans l’ordre que vous voulez, vraiment, j’ai testé pour vous et c’est sans danger :P).

Note : 4 sur 5.

S’offrir le livre tout en me soutenant : https://amzn.to/39qiVhX

Publié dans Green Lifestyle

Quelques moments doux #1

C’est avec un rayon de soleil qui caresse mes joues, confortablement installée dans mon canapé que je vous rédige ce premier billet cocooning. Aucune prétention, seulement l’envie de partager de temps en temps des moments doux qui ont rendu ma vie plus belle.

Aaron Burden – Unsplash

Découvrir un nouveau genre littéraire

Vous le savez, je suis une grande lectrice mais je ne lis que très peu d’enquête, de romans policiers ou thriller puisque je n’ai jamais trop aimé l’ambiance sombre et oppressant qui se dégageait de ces genres-là. C’était sans compter sur ma grande découverte de ce début d’année les cosy mystery. 🧐

Le cosy mystery c’est un sous-genre du roman policier avec une ambiance chaleureuse, très intime, très cosy, très cottage. L’intrigue nécessite de mener une enquête souvent au sein d’un petit village de campagne, en huit clos avec des personnages familiers qui amènent du réconfort à l’histoire.

Je suis donc une nouvelle ère de ma vie de lectrice où de nouvelles possibilités s’offrent à moi pour mon plus grand bonheur. D’ailleurs si vous avez des recommandations, des titres phares, des incontournables, dites le moi, je suis preneuse ! 📖

Joanna Kosinska – Unsplash

Quand le week-end commence par une soirée ciné-popcorn…

Avec la situation actuelle on ne peut plus se rendre au cinéma je ne vous apprends rien. Je ne vous apprends rien non plus si je vous dis que j’adore fonctionner en routine, en cycle. Ainsi quand le nouveau Disney est sortie j’étais mi-heureuse, mi-sceptique parce que pour moi, un nouveau Disney, ça se regarde au cinéma avec un seau de popcorn salé 🍿

À défaut de pouvoir privatiser une salle de cinéma pour moi toute seule, je me suis offert du popcorn salé à faire au micro-onde spécialement pour l’occasion. Le soir venu, avec Yanis nous avons lancé Raya et le dernier dragon sur la télé et éteint toutes les lumières. On aurait vraiment pu s’y croire, il manquait juste la personne un peu reloue qui ouvre son paquet de bonbon en plein milieu d’une scène où il n’y a quasiment pas de bruit et c’était bon.

En tout cas ce petit moment soirée-ciné-popcorn à la maison m’a vraiment plu et je me languis déjà de recommencer pour notre prochaine soirée film en amoureux. 🥰

Se créer de nouveaux rituels…

Toujours dans cet optique de réconfort et parce qu’après plus d’une année sans restaurant et bar le temps commence à se faire long, nous avons décidé avec Yanis de se faire apéro chaque vendredis soirs pour fêter le week-end. Au programme une bière sans alcool pour moi (🤰), des sodas pour lui, des toasts de houmous, guacamole, tapenade selon les envies, des chips de lentille et de pois-chiche, quelques crudités et le tour est joué ! C’est un rendez-vous que l’on ne manque plus et qui nous procure beaucoup de bonheur.

Faites-vous des apéros lancement de week-end vous ? 🥂

Recommencer à jouer quelques minutes au jeu le plus slow du monde.

J’ai relancé Animal Crossing. J’avais besoin de moments doux où je pouvais aménager un espace réconfortant, parler à personnes mignonnes et bienveillantes, planter des fleurs sans qu’elles ne fanent jamais. J’avais besoin de pouvoir parfois me poser pour un moment doux et qui de mieux que la licence Animal Crossing pour parvenir à ce résultat ? 🌞

Plus cocooning qu’Animal Crossing, ça n’existe tout bonnement pas. D’ailleurs puisqu’on en parle vous y jouez tout le temps vous ou bien comme moi vous y jouez par phase ? 🎮

Se presser une citronnade

Presser dans le presse agrume un citron bien frais, récupérer son jus dans une carafe, rajouter un peu d’eau fraiche, deux feuilles de menthe et quelques rondelles de ce fameux citron pressé : voici la vie que j’ai décidé de mener.

Un rituel réconfortant, délicieux et gourmand qui me permet de bien m’hydrater tout au long de la journée 🍋 !

zhenzhong liu – Unsplash

J’espère que ce petit partage de moments doux vous aura mis du baume au coeur. N’hésitez pas à me partager les votre, j’adore vous lire. Belle journée à vous, amicalement, Marine🌞!

Publié dans Littérature

Anne : La Maison aux pignons verts – Lucy Maud Montgomery

Ayant adoré la série Anne with an E sur Netflix je ne pouvais pas ne pas lire l’histoire qui a inspiré cette adaptation qui m’a fait passer par toutes les émotions du monde. Puis… cette édition de Monsieur Toussaint Louverture est grandiose, c’est un bijou qui trône fièrement dans ma bibliothèque et rien que pour l’objet livre en tant que tel je me devais de me l’offrir.

Depuis toujours je voue une passion pour les histoires qui parlent de nature, de fermes, de cottage. J’aime les ambiances réconfortantes, un peu slow-life, très cosy. Lorsque j’ai vu la série c’est littéralement l’esthétisme des plans puis le caractère très rêveur d’Anne qui m’a séduit et cela en est de même pour le livre. J’ai aimé les descriptions douces et rêveuses d’Anne qui permettent de se projeter dans l’atmosphère des pignons verts en quelques chapitres seulement, j’ai aimé sa curiosité, son attrait pour la beauté des petites choses, sa façon de penser, de rêver, de s’éveiller au monde. La découvrir aussi cultivée, passionnée et fougueuse m’a captivé presque instantanément. Anne c’est une héroïne spontanée, esthète qui sait où elle veut aller et qui sait se démarquer. Anne c’est l’héroïne que j’aimerais être si un jour je dois me transformer en personnage de littérature.

Je ne saurais que dire de plus sans spoiler mais évidement j’ai adoré ma lecture, encore plus que la série d’ailleurs, car c’est une histoire qui amène du réconfort, du dépaysement, de la poésie et des réflexions. Croiser le chemin d’Anne c’est s’engager sur une belle et longue aventure avec elle.

Note : 4.5 sur 5.

S’offrir le livre tout en me soutenant : https://amzn.to/3lCO8n2

Publié dans Romans graphiques

Annie Sullivan & Helen Keller – Joseph Lambert

Un roman graphique tiré d’une histoire vrai que j’ai découverte étant lycéenne. J’ai trouvé le tout très touchant et captivant.

Pour recontextualisé on est dans les années 1880 et on découvre Helen Keller enfant qui est devenue aveugle et sourde à l’âge de dix-neuf mois, suite à une maladie. Elle se retrouve alors dans l’incapacité de communiquer avec son entourage jusqu’au jour où Annie Sullivan sa préceptrice, elle-même malvoyante va lui enseigner la langue des signes puis l’écriture afin de pouvoir se faire comprendre des autres. Cette histoire est bouleversante, humainement touchante et émouvante. Mon empathie m’a remise à ma place plusieurs fois, quelques larmes ont même eu le temps de glisser sur mes joues. Mention spéciale aux illustrations qui, selon moi, représentent vraiment bien les émotions d’Hellen, ses craintes, ses appréhensions et sa détresse psychologique.

Note : 4 sur 5.

S’offrir le livre tout en me soutenant : https://amzn.to/30HcQJp

Publié dans Romans graphiques

C’est comme ça que je disparais – Mirion Malle

TW : Dépression, burn-out, pensées suicidaires.

Ce roman graphique m’a profondément bouleversé. J’ai beaucoup pleuré, j’ai même dû faire quelques pauses dans ma lecture pour arriver au bout sans que ça ne remue trop de choses chez moi. C’est comme ça que je disparais est une bande dessinée qui parle avec une justesse dingue de la dépression et du fait de se sentir parfaitement vide, de ne plus rien ressentir du tout. Ce livre a fait écho en moi parce que j’ai malheureusement vécu une période de dépression où plus rien n’avait de goût, de sens, de lumière, j’étais profondément vide. Les raisons de mon côté ne sont pas du tout les mêmes que celles évoquées par Mirion mais la finalité est la même un mal-être constant et l’impression de n’être compris par personne, d’être faible de blesser les personnes qui tiennent à soi. En écrivant ces mots j’ai les mains qui tremblent au dessus de mon clavier parce que c’est fou à quel point cette BD m’a bluffé par sa véracité. De mon côté je m’en suis sortie et cela fait maintenant quelques années que cette période sombre est bien loin derrière moi mais il faut croire que lire à ce sujet me touche encore beaucoup même des années après.

Le personnage de Clara est d’une justesse merveilleuse, le fait d’avoir réalisé toute la bande dessinée en noir et blanc est une idée fabuleuse, les mots employés par les proches de Clara pour lui faire ouvrir les yeux sont absolument parfaits et nécessaires. Bref je ne vais pas accorder plus de lignes encore à ce roman graphique mais je l’ai aimais plus qu’à la folie et je sais d’ores et déjà qu’il va longtemps faire être dans le podium de mes coups de coeur BD et que je vais le relire bien trop de fois. Merci Mirion pour tes mots, ta justesse, tes planches et pour la thématique. C’est un chef d’oeuvre.

Note : 5 sur 5.

S’offrir le livre tout en me soutenant : https://amzn.to/3vpShzo