Publié dans Green Lifestyle

Quelques moments doux #4

Je vous écris ces quelques lignes à quelques jours de mon terme. Je ne vous explique même pas mon impatience, je suis tellement heureuse de me dire que la rencontre avec ma fille est pour bientôt, j’ai l’impression de l’attendre depuis toujours, c’est pour dire. C’est donc dans cet état à mi chemin entre impatience et excitation que je vous partage quelques petits moments doux avant de mettre le blog en pause pour quelques semaines, puisque que de toute évidence, avec un nouveau-né dans les bras, je ne vais pas avoir énormément de temps pour bouquiner.

Écouter des livres…

C’est d’ailleurs pour cette raison que je me suis réinstallée l’application Audible, le service de livre audio d’Amazon. Je sais que je vais avoir envie de découvrir de nouvelles histoires mais que d’ici quelques jours le temps risque de cruellement me manquer donc j’ai eu envie de me laisser tenter par des lectures en audio. De quoi pouvoir me donner l’impression de lire encore un peu tout en allaitant, promenant ma fille, faisant des tâches ménagères, tentant de me rendormir… Un espèce de kit main libre du lecteur qui va pouvoir nourrir mon appétit insatiable de lectrice compulsive : romans, essais féministes, livres sur la parentalité, podcast et j’en passe. J’ai personnellement déjà jeté mon dévolu sur quelques titres notamment Moi les hommes je les déteste de Pauline Harmange, lu par l’autrice elle même et je m’impatiente vraiment de l’écouter.

Amazon.fr

D’ailleurs j’en profite pour vous dire que si vous souhaitez vous aussi tester Audible, et bien vous avez votre premier livre audio totalement gratuit si vous passez par mon lien affilié (je touche une petite commission, cela permet de soutenir mon travail si vous l’appréciez bien sûr). Il vous suffit ainsi de télécharger le livre audio de votre choix avec l’offre d’essai Audible et de résilier l’offre dans la foulée. Bien sûr vous n’êtes pas obligés de résilier, vous pouvez, comme moi, profiter de l’abonnement quelques temps mais ça, ça vous regarde, ça ne dépend que de vous et de votre affection pour le format audio !

… et lancer un club de lecture poétique.

En début de mois j’ai créé un club de lecture poétique mensuel : @acourtdepoemes. Je lis de la poésie depuis plusieurs années maintenant (j’en écris aussi) et j’avais envie de partager avec d’autres passionné.e.s autour de ce genre littéraire. Toutefois la poésie c’est hasbeen pour la plupart des gens (même au sein de la communauté #bookstagram) il était donc très compliqué pour moi d’en parler ouvertement… C’est ainsi qu’a germé l’idée d’ouvrir un club de lecture littéraire autour de la poésie. Le but de ce club est de pouvoir échanger, chaque mois, autour d’un recueil précis avec des passionné.e.s autour de publications, de lives et de rencontres virtuelles avec les auteurs et autrices (pour ceux qui sont toujours vivants bien sûr !).

À l’heure actuelle le club de lecture existe sur Instagram mais aucune lecture n’a encore commencé, la première se fera à la rentrée, en septembre ! J’ai déjà des milliers d’idées de posts à réaliser, d’auteurs et autrices à inviter, d’éditeurs à interviewer, de livres à vous faire gagner et je m’impatiente de pouvoir le faire dès septembre. Je peux déjà vous annoncer que le programme du club pour le mois de septembre et d’octobre est planifié et qu’il va y avoir de très belles surprises. Du coup, si vous aimez la poésie, je vous invite chaudement à me rejoindre sur le compte Instagram du club de lecture puisque c’est là-bas que tout se passe mais également que les recueils à lire seront dévoilés !

@acourtdepoemes – Instagram

Des nouvelles sur mes écrits.

Comme je viens de vous le dire, j’écris. J’écris des poèmes depuis plusieurs années maintenant et j’ai cette année eu le déclic d’en faire un recueil de poème. Le manuscrit est achevé depuis quelques mois maintenant et je recherche à le faire éditer. C’est la partie la moins rigolote pour moi puisqu’il faut que je me mette en avant et que je mette en avant mon travail, or… si vous me connaissez un peu, vous savez que je suis très timide, extrêmement introvertie et vraiment pas à l’aise avec le fait de me vendre. Bref c’est donc une affaire qui est loin d’être réglée mais une affaire à suivre ! Le recueil est illustré par mes soins et j’en suis vraiment très fière, je n’aurais jamais pensé que des mots écrits sur des notes de téléphone auraient pu un jour finir dans un recueil, ce fut un exercice extrêmement libérateur pour moi. Tellement libérateur qu’en parallèle de ce premier recueil achevé, je suis en train d’en écrire un second (toujours de poésie). J’en suis à la moitié et je m’impatiente vraiment de le continuer et de le terminer pour pouvoir l’illustrer, le mettre en page et le voir prendre vie sous mes yeux. J’espère juste avoir le temps parce que bon je n’ai jamais eu a écrire avec un bébé, donc, je ne sais pas encore si cela est compatible ou pas, on verra bien ! En tout cas une chose est sûre j’avais vraiment envie de vous en parler dans cet article parce que ça fait partie de ma vie depuis plus d’un an et demi maintenant (le confinement, tu coco) et qu’il était grand temps de vous parler de tout ça. J’espère que ce projet d’édition se fera tout aussi bien pour l’un que pour l’autre, en tout cas je ne baisse pas les bras et je me dis qu’au pire, je pourrais toujours tenter d’auto-éditer mes recueils. Bon il faudra que je trouve une éditrice free-lance pour checker la mise en page, l’orthographe et tout le tralala mais c’est pas inenvisageable non plus ! Affaire à suivre donc !

@thoughtcatalog – Unsplash

Vos retours (bien trop mignons) sur mon contenu en ligne !

Merci. Merci. Et encore : merci 🙏 !

Ces dernières semaines vous m’avez beaucoup soutenu sur mes divers réseaux que ce soit par ici, sur ce blog, avec l’article d’Anna Karénine qui a reçu beaucoup d’éloge (merci j’y ai passé un temps précieux de recherche et d’analyse), que ce soit sur Instagram avec mes réels que vous trouvez doux, réconfortants et que vous partagez de bon coeur, le cap des 100 abonnements au club de lecture poétique @acourtdepoemes, les retours chaleureux sous ma publication de future maman en détresse face au monde de demain et j’en passe encore. Vous avez réussi plusieurs fois à me faire monter les larmes aux yeux par votre bienveillance et votre soutien sans faille depuis des années. Quand vous me dites que vous vous retrouvez dans mes mots ça me touche, quand vous me dites que vous aimez ma façon d’écrire je pleure de joie, quand vous trouvez une photo sur laquelle j’ai passé du temps à assembler les éléments élégantes je suis profondément émue. Bref vos mots, vos likes, vos partages font que je me sens bien et surtout que je me sens à ma place sur toutes ces plateformes. Donc voilà, il était important pour moi de prendre le temps de vous dire tout ça, parce que vous n’imaginez même pas à quel point vos retours sont précieux : merci, merci pour tout.

@marinestouppou – Instagram

Sur ces belles paroles, je m’arrête là pour aujourd’hui, j’espère que ce petit partage vous a plu ! De mon côté je vous dis à très vite par ici. Je prends un petit temps de pause pour profiter de notre nouvelle vie à trois (ou plutôt à cinq en comptant les poilus). Je vous embrasse, avec toute mon amitié, Marine🌞!

Publié dans Green Lifestyle

Quelques moments doux #3

Je vous écris cet article aujourd’hui en étant tout juste de retour de quelques jours de déconnection. Nous avons pu profiter de ce joli week-end prolongé qu’offrait ce doux mois de mai pour partir chez mes parents passer quelques jours en famille. Le temps était maussade mais propice au repos. J’en ai donc profité pour laisser le téléphone, le boulot et toutes mes obligations de côté le temps de quelques jours et je reviens aujourd’hui avec une envie de vous parler de ces quelques jours hors du temps maintenant que je suis de retour dans ma réalité.

La météo de ce mois de mai…

Je n’ai jamais connu un mois de mai aussi spécial, froid, pluvieux et automnal que celui-ci. La sudiste en moi est un peu déboussolée. Non pas que je n’aime pas la pluie, ce serait mentir, j’adore la pluie, j’adore l’odeur du bitume mouillé, le bruit des gouttes qui se fracassent sur mes fenêtres, lire sur ma terrasse alors que l’orage gronde dehors, marcher sous la pluie avec Blue et la voir se régaler de courir dans les flaques ! Non, véritablement, j’adore vraiment la pluie. Alors pourquoi est-ce que ça me chagrine autant ? Je pense que c’est purement égoïste. J’aurais adoré passer ce dernier moment en famille sans Baby sous une chaleur déconcertante, à siroter des cocktails (sans alcool, bien sûr) tout en bouquinant dans le jardin de mes parents, à chercher le spot idéal pour un pique-nique, bronzer, prendre l’apéro dehors, faire un barbecue, me baigner dans la rivière avec mon gros bidon. En partant j’ai eu un sentiment d’inachevé et c’est je pense ce qui fait que cette météo du mois de mai a réussi à me chagriner.

Nadia Valko – Unsplash

… qui rend ce troisième trimestre moins difficile.

Néanmoins, vu que je n’aime pas rester sur une déception, je me suis mise à réfléchir au point positif de ce mois pluvieux et j’en ai trouvé un qui m’a redonné le sourire ! Je vis dans le sud de la France, proche d’Aix-en-Provence, habituellement en mai il fait déjà très chaud et en juin on frôle la canicule. Objectivement je supporte très mal la chaleur, pour une fille du sud c’est un comble. Je me dis que ce mois de mai automnal me permet de passer un mois de plus dans ce dernier trimestre de grossesse loin de la chaleur. Ainsi, je me préserve des grosses fatigues dû aux températures très élevées mais aussi des mollets, chevilles, pieds, doigts qui gonflent. À la vitesse où ça va, la chaleur arrivera pile quand nous aurons fait installer la clim dans notre appartement avec Yanis de quoi vraiment passer une fin de grossesse dans de bonnes conditions !

Passer du temps en famille…

Nous avons eu envie de partir pour profiter de passer des derniers moments en famille sans Baby. Il est assez difficile de réussir à trouver un week-end où tous nos emplois du temps fusionnent, quand c’est le cas, en règle général on n’hésite rarement et on part tous ensemble (Mes parents, ma soeur et son amoureux, Yanis et moi). Comme un heureux hasard nous avons réussi à trouver ce petit moment hors du temps pour profiter les uns des autres et c’était vraiment merveilleux. Je suis hyper reconnaissante d’être aussi bien entourée, nos prochains week-end en famille seront avec un mini humain supplémentaire et même si ce sera forcément différent, je m’impatiente déjà de voir ma fille être tout aussi bien entourée que ce que je le suis au quotidien et profiter de cet endroit que j’aime tant avec les personnes que j’aime le plus au monde.

… et faire le stock de biscuits (industriels) que j’aime à la folie.

J’ai eu le plaisir de trouver dans les Alpes mes biscuits industriels favoris ! Ils ne sont ni bio, ni bon pour la santé, ni bon pour la planète car emballés mais quand je les vois je ne peux y résister. Je n’en trouve jamais près de chez moi et vraiment je pense que ce sont mes petits chouchous tous biscuits confondus. Du coup… j’ai fais des stocks je suis repartie de là-haut avec non pas deux, non pas trois, mais quatre boîtes de McVitie’s, ces petits sablés anglais que j’aime tant. J’ai bien fait rire l’intégralité de ma famille avec mon obsession pour ces biscuits mais grâce à ce stock j’ai désormais de quoi m’assurer de doux moments de tea time dans les mois à venir. Peut-être même que je terminerais la dernière boîte quand je remonterais là-haut, pour pouvoir refaire le plein, qui sait, la vie est bien faite après tout !

Priscilla Du Preez – Unsplash

Écouter des podcasts merveilleux pour s’endormir…

Cette fin de grossesse est bien plus délicate que le début, le sommeil se fait rare, Baby bouge beaucoup la nuit, je ne trouve pas de position dans laquelle je me sens bien plus de deux heures d’affilées, bref je vous épargne la liste des petits troubles qui m’empêche de fermer l’oeil ce n’est en rien intéressant et je ne suis pas là pour me plaindre. Le point positif à tout ça c’est que je peux passer du temps où je ne dors pas à faire des choses chouettes rien que pour moi. Je lis donc beaucoup, j’ai retrouvé un rythme de lecture extrêmement riche que je n’avais plus depuis mes études supérieures et ça me fait beaucoup de bien, pour la petite anecdote je lis tellement que sur ces quelques jours de repos je n’avais pas prévu assez de livres, j’ai dû filer en librairie m’en offrir, cela fait des années que je n’avais pas aussi mal jaugé ma PAL de week-end. Mais même si je lis beaucoup, il m’arrive de ne pas avoir envie de bouquiner alors par moment j’écoute des podcasts. Je suis une grande adepte du format podcast j’en écoute tout le temps pour travailler, ça me stimule énormément et me permet de rester concentrer. J’ai donc profité de ce manque de sommeil et du fait de ne pas vouloir réveiller toute ma famille en allumant la télé pour écouter des épisodes de podcasts sur des thématiques diverses et variées. Et… comme je suis sympa j’avais envie de vous laisser les noms de ces podcasts qui m’accompagnent au quotidien depuis plus d’un an et demi maintenant et dont j’ai redécouvert certains épisodes durant ces quelques jours hors du temps :

  • Sloli : un podcast qui parle de Slow Life et qui invite à prendre le temps.
  • Bliss Stories : un podcast qui parle de maternité décomplexée, c’est brut, c’est réaliste, c’est magique et ça permet de déculpabiliser.
  • Le Book Club : un podcast qui fait agrandir la liste des livres à s’offrir et à offrir.
  • Simplicité et lenteur au quotidien : un podcast qui parle de Slow Parenting et de Slow Life.
  • Un Podcast à soi : un podcast qui mélange témoignages et réflexions féministes et qui a un nom qui est un clin d’oeil à Virginie Woolf, rien que ça !

… avant d’entamer une série, parce que la pluie.

Comme dit plus haut, le temps pluvieux n’a pas permis de faire de longues balades en forêt, certes nous avons à plusieurs reprises braver les éléments pour marcher et s’aérer mais pas de quoi faire des balades de plusieurs heures avec pause pique-nique et bronzette. Mais ce n’est pas grave puisque cela m’a permis de découvrir et bien entamer la série The Marvelous, Mrs Maisel ! disponible sur Prime Video. C’est une série très originale qui se passe en Amérique, plus précisément à New-York dans les années 60 où on suit Midge, une femme et mère au foyer, qui se découvre suite à sa séparation avec son mari un talent pour le stand-up. L’univers est très intéressant, très intelligent et les réflexions féministes que se fait Midge sont au fil des épisodes de plus en plus percutantes puisqu’elle se rend compte qu’elle peut travailler, être totalement indépendante et vivre sa meilleure vie sans avoir un homme dans sa vie. Les décors et l’esthétisme de la série sont sublimes, on est directement plongé dans cette période historique particulière où les droits des femmes commencent petit à petit à être remis en question. Bref c’est un petit bijou qui se savoure, les épisodes sont assez longs, ils durent presque une heure chacun, mais les personnages sont si attachants et l’univers si bien ficelés que l’on ne voit pas le temps passer. À découvrir de toute urgence si vous aimez les séries historiques, humoristiques et féministes.

Joy Stamp – Unsplash

J’espère que ce petit partage vous aura fait sourire. Avec toute mon amitié, Marine🌞!

Publié dans Green Lifestyle

Quelques moments doux #2

C’est avec le dos qui commence très clairement à me tirer avec l’avancée de la grossesse que je vous parle aujourd’hui. Je suis allongée sur mon fauteuil, une tasse de café brûlante posée sur le rebord de ce dernier et je prends le temps de vous écrire ce second billet des petits moments doux.

Joanna Kosinska – Unsplash

Tomber en amour d’une série.

Les personnes qui me suivent sur Instagram sauront déjà de quelle série je parle, je ne vais pas faire durer le suspense trois jours mais j’ai eu le plaisir de découvrir La chronique des Bridgerton sur Netflix et j’en suis littéralement tombée amoureuse. J’ai aimé les décors, l’ambiance, l’atmosphère, les personnages, l’intrigue, la bande-son, j’ai tout aimé finalement, rien ne sert d’énumérer davantage. J’ai tellement aimé que je suis partie m’offrir les deux premiers doubles tomes en librairie, j’ai déjà lu plus de la moitié du premier tome et je ne suis que joie à l’idée de pouvoir retrouver ces personnages tout juste quittés.

Autre petite révélation… je ne peux m’empêcher d’écouter la bande-son, chaque jour, c’est une véritable addiction, je peux même vous dire que c’est de famille puisque la petite puce qui vit sous mon nombril virevolte dès que la playlist est lancé, c’est magique, ni plus ni moins.

Si vous n’avez pas encore cédé à la tentation de regarder La chronique des Bridgerton, je vous invite chaudement à foncer, je pense que si vous aimez les vies douces, calmes, les intrigues historiques et Londres vous serez comblés.


Shayna Douglas – Unsplash

Profiter de la douceur de l’eau.

Comme mentionné en début d’article, je suis bien plus proche de la fin de cette grossesse et les premiers maux font leurs apparitions pour moi, j’ai eu jusque là beaucoup de chance, mais, c’était sans compter sur ce dos qui me tire en permanence…

Heureusement j’ai réussi a trouver une solution, l’eau, elle me procure une sensation de bien-être quasi immédiate. La douceur et la chaleur de l’eau d’un bain doivent agir comme massage sur mon dos et ça m’apaise instantanément. J’ai donc décidé de prendre autant de bain que nécessaire pour m’apaiser, ce n’est pas la chose la plus écologique du monde je vous l’accorde, mais c’est provisoire, j’attends juste impatiemment que les beaux jours puissent faire leur grand retour pour pouvoir bénéficier de tous ces avantages en nageant dans la piscine.

En attendant, patience, patience, j’ai instauré tout un rituel de bien-être sur ces bains salvateurs et j’en fais des moments de réconforts ultimes. Je vous donne la recette de mon bain idéal : de l’eau chaude qui recouvre tout le bas de mon dos, du savon que je glisse dans l’eau le temps que mon bain coule pour avoir un effet mousse réconfortant, la playlist des bridgerton (cf. le point précédent), un bon bouquin prenant qui me fera penser à autre chose le temps de ce moment de détente, une boisson (froide ou chaude, au gré de mes envies), une bougie qui sent la vanille (une odeur qui apaise presque immédiatement mon esprit) et du temps devant soi pour se prélasser, se faire du bien au corps et à l’esprit sans remord ni culpabilité.


Maddi Bazzocco – Unsplash

Recevoir de jolis produits made in France

Je me suis récemment inscrite sur une application de vente privée plus éthique, slow et responsable. Elle s’appelle Choose et véritablement je vous la recommande énormément. Elle fonctionne exactement de la même manière que tous les sites de vente privée à l’exception que les livraisons sont très rapide et que l’ensemble des propositions sont faites en France ou en Europe par des petites marques ou des artisans/créateurs.

Bref, ce mois-ci deux ventes m’ont interpellé et m’ont fait craquer. Une vente de puzzle français (oui, je suis une veille personne, je sais, mais que voulez-vous, j’aime les petites douceurs qui permettent de ralentir) et une vente de produits zéros déchets de créateur.

La marque de puzzle chez qui j’ai jeté mon dévolue c’est Jour Férié, une marque de puzzle made in France où les pièces sont issus de cartons et de papiers recyclés eux-même issus de forêts durables. La boite du puzzle est conçu de sorte que seules les pièces rentrent à l’intérieur sans avoir besoin de rajouter du plastique pour que tout reste bien caler lors de l’envoi. C’est peut-être un petit détail pour certain mais c’est très important pour moi de limiter l’impact de mes achats, ainsi au quotidien j’achète rarement des objets et lorsque je souhaite le faire comme pour ce puzzle je suis ravie de constater que le fait d’acheter moins souvent mais mieux permet de recevoir d’aussi jolies pièces.

La petite boutique chez qui je me suis offert deux lots de serviettes réutilisables est Hokko. Il s’agit une nouvelle fois d’une petite entreprise française avec de jolies valeurs : zéro déchet, made in France, engagement solidaire… Les serviettes sont d’une qualité incroyable, le tissus est en coton nid d’abeille, OEKO-TEX, les coloris sont neutres pour durer dans le temps. Ils se lavent en machine très facilement et sont vendu par lot de 5, de quoi permettre un bon roulement ! La marque propose d’autres accessoires tout aussi qualitatif sur son site mais, une fois de plus, n’ayant besoin que de serviettes de table, j’ai préféré ne pas surconsommer et m’offrir seulement ce sont j’avais besoin.

Si l’application vous tente, et que vous n’avez encore jamais commandé dessus, je vous invite à utiliser mon code parrainage si le coeur vous en dit. Il me permet de gagner 10€ sur ma prochaine commande et vous fait bénéficier de la même sorte sur votre premier panier ! Je vous laisse ci-joint le code et vous remercie par avance si vous l’utilisez (il n’y a aucune affiliation, vous pouvez vous aussi, parrainer des amis, de la famille…, je fais de cette application une utilisation tel un consommateur lambda) : E3DF9401

Manger un crumble aux pommes…

Ma maman fait des crumbles aux pommes merveilleux, j’ai eu l’occasion d’aller manger chez elle un midi et pour le dessert elle avait fait ce réconfortant crumble qui met tout le monde d’accord. Je ne sais pas si vous aussi vous avez des pâtisseries, des desserts, des viennoiseries, que font vos parents qui vous plonge directement dans des souvenirs d’enfance mais ce crumble aux pommes de maman c’est comme goûter à la nostalgie même.

J’avais envie du coup, d’en parler par ici parce qu’il n’y a selon moi pas plus doux que les souvenirs de l’enfance et d’une façon ou d’une autre, le goût, l’odeur et la texture de cette pâtisserie me ramène des années en arrière pour mon plus grand bonheur. Alors… merci maman pour la poésie de ce début d’après-midi en ta compagnie.

Ana Azevedo – Unsplash

… et découvrir les pommes cuites au beurre demi-sel

J’ai bientôt 26 ans et j’ai découvert suite à ma dévotion pour le crumble une nouvelle addiction culinaire. Il faut aimer les pommes et le beure demi-sel mais si tel est le cas vos papilles en seront forcément ravie.

J’ai récemment eu envie d’accompagner mon rituel tisane du soir de pommes qui commençaient gentiment à s’abîmer. C’était un soir plutôt frais pour une soirée printanière et je n’avais pas spécialement envie de manger les pommes froides, j’ai donc eu envie de les passer au four avec un peu de sirop d’agave comme j’ai souvent tendance à le faire, mais… juste avant de lancer le four, j’ai cherché des recettes de « pommes chaudes » sur internet et je suis tombée sur une recette tout bête de pommes abimées coupées en petits cubes que l’on fait revenir dans une poêle chaude avec du beurre demi-sel jusqu’à ce qu’elles soient bien tendres. C’est très rapide à faire, réconfortant au possible, succulent surtout et il suffit de rajouter une pointe de sirop d’agave en fin de cuisson pour parfaire l’ensemble.

C’est clairement devenu mon péché mignon, je laisse presque volontairement mes pommes s’abimer pour pouvoir les manger de la sorte, c’est pour vous dire à quel point ça m’a convaincu hihihi.

J’espère que ce petit partage de moments doux vous aura mis du baume au coeur. N’hésitez pas à me partager les votre, j’adore vous lire. Belle journée à vous, amicalement, Marine🌞!

Publié dans Green Lifestyle

Quelques moments doux #1

C’est avec un rayon de soleil qui caresse mes joues, confortablement installée dans mon canapé que je vous rédige ce premier billet cocooning. Aucune prétention, seulement l’envie de partager de temps en temps des moments doux qui ont rendu ma vie plus belle.

Aaron Burden – Unsplash

Découvrir un nouveau genre littéraire

Vous le savez, je suis une grande lectrice mais je ne lis que très peu d’enquête, de romans policiers ou thriller puisque je n’ai jamais trop aimé l’ambiance sombre et oppressant qui se dégageait de ces genres-là. C’était sans compter sur ma grande découverte de ce début d’année les cosy mystery. 🧐

Le cosy mystery c’est un sous-genre du roman policier avec une ambiance chaleureuse, très intime, très cosy, très cottage. L’intrigue nécessite de mener une enquête souvent au sein d’un petit village de campagne, en huit clos avec des personnages familiers qui amènent du réconfort à l’histoire.

Je suis donc une nouvelle ère de ma vie de lectrice où de nouvelles possibilités s’offrent à moi pour mon plus grand bonheur. D’ailleurs si vous avez des recommandations, des titres phares, des incontournables, dites le moi, je suis preneuse ! 📖

Joanna Kosinska – Unsplash

Quand le week-end commence par une soirée ciné-popcorn…

Avec la situation actuelle on ne peut plus se rendre au cinéma je ne vous apprends rien. Je ne vous apprends rien non plus si je vous dis que j’adore fonctionner en routine, en cycle. Ainsi quand le nouveau Disney est sortie j’étais mi-heureuse, mi-sceptique parce que pour moi, un nouveau Disney, ça se regarde au cinéma avec un seau de popcorn salé 🍿

À défaut de pouvoir privatiser une salle de cinéma pour moi toute seule, je me suis offert du popcorn salé à faire au micro-onde spécialement pour l’occasion. Le soir venu, avec Yanis nous avons lancé Raya et le dernier dragon sur la télé et éteint toutes les lumières. On aurait vraiment pu s’y croire, il manquait juste la personne un peu reloue qui ouvre son paquet de bonbon en plein milieu d’une scène où il n’y a quasiment pas de bruit et c’était bon.

En tout cas ce petit moment soirée-ciné-popcorn à la maison m’a vraiment plu et je me languis déjà de recommencer pour notre prochaine soirée film en amoureux. 🥰

Se créer de nouveaux rituels…

Toujours dans cet optique de réconfort et parce qu’après plus d’une année sans restaurant et bar le temps commence à se faire long, nous avons décidé avec Yanis de se faire apéro chaque vendredis soirs pour fêter le week-end. Au programme une bière sans alcool pour moi (🤰), des sodas pour lui, des toasts de houmous, guacamole, tapenade selon les envies, des chips de lentille et de pois-chiche, quelques crudités et le tour est joué ! C’est un rendez-vous que l’on ne manque plus et qui nous procure beaucoup de bonheur.

Faites-vous des apéros lancement de week-end vous ? 🥂

Recommencer à jouer quelques minutes au jeu le plus slow du monde.

J’ai relancé Animal Crossing. J’avais besoin de moments doux où je pouvais aménager un espace réconfortant, parler à personnes mignonnes et bienveillantes, planter des fleurs sans qu’elles ne fanent jamais. J’avais besoin de pouvoir parfois me poser pour un moment doux et qui de mieux que la licence Animal Crossing pour parvenir à ce résultat ? 🌞

Plus cocooning qu’Animal Crossing, ça n’existe tout bonnement pas. D’ailleurs puisqu’on en parle vous y jouez tout le temps vous ou bien comme moi vous y jouez par phase ? 🎮

Se presser une citronnade

Presser dans le presse agrume un citron bien frais, récupérer son jus dans une carafe, rajouter un peu d’eau fraiche, deux feuilles de menthe et quelques rondelles de ce fameux citron pressé : voici la vie que j’ai décidé de mener.

Un rituel réconfortant, délicieux et gourmand qui me permet de bien m’hydrater tout au long de la journée 🍋 !

zhenzhong liu – Unsplash

J’espère que ce petit partage de moments doux vous aura mis du baume au coeur. N’hésitez pas à me partager les votre, j’adore vous lire. Belle journée à vous, amicalement, Marine🌞!