Publié dans Féminisme

SCUM Manifesto – Valérie Solanas

Un essai féministe très déstabilisant que je ne recommande pas à tout le monde. Je pense qu’il faut avoir fait un bout de chemin dans son féminisme pour être prêt à lire SCUM Manifesto qui est en gros un message divulguée à d’autres femmes pour éradiquer les hommes. C’est un essai très troublant à lire mais qui remis dans son contexte, grâce à la merveilleuse postface de Lauren Bastide, permet de mettre en lumière les profondes humiliations, trahisons et violences qu’a subit Valérie avant d’en arriver à cette conclusion. C’est une femme, une grande femme qui a vécu l’horreur par des hommes qui auraient dû être de confiance pour elle, des membres de sa famille très proche. C’est une femme profondément brisée qui un jour a commis un meurtre et qui mine de rien se laisse entendre quand on comprend le background, c’est une femme qui a été placée en psychiatrie alors qu’elle avait toute sa tête pour la simple et bonne raison que ces pensées dérangées. Bref, c’est un texte puissant, très radical mais qui est nécessaire à lire quand on commence à se sentir parfois dépassé par le monde qui nous entoure. J’ai aimé autant qu’il m’a choqué mais je sais que c’était nécessaire à lire à ce moment-là de ma vie pour comprendre la globalité du mouvement féministe.

Note : 4 sur 5.

S’offrir le livre tout en me soutenant : https://amzn.to/3eDqfKC

Publié dans Littérature

Luna – Serena Giuliano

J’ai reçu ce livre en service de presse et ayant récemment lu et adoré Mamma Maria de l’autrice autant vous dire que je me suis ruée sur Luna dès que je l’ai réceptionné dans ma boîte aux lettres. Une fois de plus l’intrigue se déroule en Italie entre Naples et Milan. On y découvre Luna une héroïne au fort caractère qui a un passif assez sombre mais qu’on ne découvre réellement que vers la fin de l’histoire, tout est suggéré mais rien n’est parfaitement clair.

Une nouvelle fois j’ai adoré voyagé en Italie, sentir l’odeur de toute cette bonne bouffe, je rêve dorénavant de manger une pizza fritta (comprendra qui pourra) et de regarder le Vésuve du bord de la fenêtre d’un hôtel pour touriste. J’ai voyagé pendant cette histoire et je pense que c’est là que réside la force de Serena, ces descriptions sont très poussées sans pour autant être barbante ce qui donne cette sensation de vivre clairement la scène en même temps que le personnage principal. J’avouerai que la fin m’a surprise, je ne m’attendais pas à ce petit twist de la part de l’autrice et ça m’a mis un sourire sur le visage.

Bref une tranche de vie, celle de Luna, où l’Italie vibre au coeur des pages, c’est mignon et reposant pour l’esprit. Une lecture idéale pour la plage, un trajet en train ou pour comme moi, faire une pause entre deux essais.

Note : 4 sur 5.

S’offrir le livre tout en me soutenant : https://amzn.to/3t2FUae

(Pour rappel il sort le 18/03 en librairie !🌞)

Publié dans Littérature

Lettre d’une inconnue – Stefan Zweig

Avant toute chose il faut savoir que je n’ai lu que la première histoire, à savoir Lettre d’une inconnue.

J’ai lu ce texte d’une traite, il m’a beaucoup ému. La dévotion de cette femme pour cet homme, son amour profond qui n’est pas partagé puisque l’homme n’est pas au courant de cet amour et ne connaît même pas réellement la femme. C’est puissant, profond, troublant, intense. C’est une lettre véritablement sublime qui m’a laissé sans voix à la fin. Et puis la fin, parlons-en, comment ne pas être pris d’empathie pour cette femme et ses mots ?

Je recommande chaudement, rapide à lire et bluffant ! On ne peut qu’aimer cette lettre si on aime aimer. Je recommande par contre peut-être moins si vous sortez d’une rupture, ça risque de raviver de mauvais souvenirs ou d’être trop brutal.

Note : 4 sur 5.

S’offrir le livre tout en me soutenant : https://amzn.to/3rExK7X

Publié dans Littérature

Home Body | Rupi Kaur (le coup de coeur 🧡)

En le recevant je savais que j’allais l’aimer, je savais que j’allais le dévorer bien trop vite et que j’aurais envie que l’on m’efface la mémoire pour redécouvrir ce texte (oui rien que ça.)

Rupi Kaur est sans aucun doute l’une de mes autrices préférées. Je suis une fan absolue de son travail et ce troisième recueil ne déroge pas à la règle, c’est un coup de cœur pour moi 🧡.

Dans Home Body on parle de féminisme, de sororité, de dépression, d’anxiété, d’immigration, de libertés, de viol, de trahison, d’amour des autres, d’amour de soi, un peu d’écologie et également de slow living. Que des thématiques fortes, denses, profondes qui m’ont touché outre mesure.

Je vous le recommande, évidement, ce n’est une surprise pour personne et je vous préviens d’avance offrez-vous un surligneur si vous ne cornez pas les pages de vos livres ou un petit carnet si vous ne les annotez pas parce que de jolies phrases inspirantes il y en a des dizaines et surtout certaines amènent à de très belles réflexions que moi j’ai eu envie de garder quelque part pour ne pas les oublier.

Note : 5 sur 5.

S’offrir le livre tout en me soutenant : https://amzn.to/382dzJj

(Pour rappel il sort le 04/03 en librairie, ruez vous dessus. Ce livre est trop beau pour ne pas être mis dans les mains de tous 🌞)

Publié dans Littérature

Le bonheur n’a pas de rides | Anne-Gaëlle Huon

Première rencontre pour moi avec cette autrice. J’ai trouvé l’histoire douce et attendrissante mais je n’ai pas été spécialement émue. Je ne saurais dire ce qu’il m’a manqué mais je ressors de cette histoire un peu en demi-teinte. J’ai apprécié les personnages secondaires, l’ambiance, la plume de l’autrice mais j’ai moins aimé le dénouement un peu rapide à mon sens, l’intrigue que je voyais venir et le caractère de Paulette assez déroutant pour le coup. Ce n’est pas une mauvaise histoire mais je sais que ça fait partie de ces livres que je vais rapidement oublié parce qu’il ne m’a pas spécialement marqué. Je retenterai toutefois d’autres textes de l’autrice car malgré tout j’ai aimé son style d’écriture et je suis curieuse de découvrir un autre univers tout droit venu de son imagination.

Note : 3 sur 5.

S’offrir le livre tout en me soutenant : https://amzn.to/3sNtIdz

Publié dans Féminisme, Littérature

Une chambre à soi | Virginia Woolf

Cela fait un moment maintenant, ou devrais-je dire quelques années, que j’ai envie de lire ce livre. J’ai eu envie de me jeter dessus après avoir préparé un exposé sur Virginia Woolf avec deux copines lors de mon cursus IUT Métiers du Livre et je ne sais pas, le temps est passé, il est resté sur ma wishlist bien au chaud comme si il savait qu’il allait être réédité avec la préface de Lauren Bastide. Je ne vous présente plus Lauren, je l’aime vous le savez déjà surement si vous êtes familier du blog ou de la page Instagram @marinestouppou. Forcément quand j’ai vu ce combo je n’ai pas pu résisté et tel un appel divin je me suis ruée chez mon libraire pour me l’offrir et quel bonheur.

Pour recontextualiser ce livre est sorti pour la première fois dans les années 30 mais il est malheureusement encore bien trop d’actualité. Dans cet essai retranscrit à l’écrit qu’a donné Virginia Woolf lors d’une conférence à l’université de Cambridge elle parle avec brio du fait qu’une femme peut se sentir pleinement libre dès lors où elle peut être indépendante financièrement de son mari. La place des femmes au sein de la société et de la sphère culturelle est également une partie importante de l’ouvrage. Elle ose même parler de relations amoureuses et sexuelles entres femmes avec beaucoup de douceur et de bienveillance et de ses consœurs autrices dans un milieu très masculin, un bel élan de sororité.

Cynique, actuel, brillant, troublant et provocateur ce livre est d’une richesse incroyable pour l’époque. Puis, la préface de Lauren Bastide n’enlève en rien l’énergie globale, bien au contraire, cette dernière rend un hommage magistral à celle qui lui a presque tout appris ! C’est émouvant et beau, ni plus ni moins. Bref, je me tais et je vous laisse vous l’offrir, le lire et l’apprécier autant que moi si ce n’est plus.

Note : 4.5 sur 5.

S’offrir le livre tout en me soutenant : https://amzn.to/2ZDTFzt

Publié dans Littérature

Mamma Maria | Serena Giuliano

Ce livre c’est un allé vers l’Italie. Si vous avez besoin de voyager, de vous détendre, de prendre du bon temps et d’alléger votre esprit c’est clairement le titre idéal. Le seul bémol c’est qu’en pleine crise sanitaire mondiale il m’a donné envie (mais genre, vraiment, envie) d’aller visiter de nouveau un bout de l’Italie et manger de succulentes pizzas, de délicieux plats de pâtes en sauce et de boire du vrai café et malheureusement Covid oblige ça ne va pas pouvoir être pour tout de suite 😛 Les personnages sont tous très attachants, l’histoire est très visuelle elle prend rapidement forme dans nos têtes, on se croirait presque dans le café de Maria alors que l’on a pas bougé de notre canapé. La fin de l’histoire est très mignonne bien que très peu inattendu.

Bref une petite douceur à lire pour se procurer du bonheur et avoir du réconfort. Idéal quand le moral est un peu down !

Note : 4 sur 5.

S’offrir le livre tout en me soutenant : https://amzn.to/2ZE7CgR

Publié dans Féminisme, Romans graphiques

Les digitales | Fabienne Legrand

Un livre a mi chemin entre le témoignage, l’essai et le roman graphique qui aborde avec beaucoup de justesse la place des femmes dans le milieu numérique. On y trouve des témoignages de femmes ayant du se battre pour être acceptée dans le milieu, des témoignages du sexisme qui s’empare des métiers digitaux mais également une mine d’information concernant toutes ces femmes qui ont agit dans l’ombre ou pas parfois pour faire de notre monde numérique celui qu’il est aujourd’hui. Les planches illustrées rajoutent beaucoup de rondeur et d’humour pour casser le côté un peu trop sérieux des sujets abordés. Toutefois j’ai trouvé ce texte trop court, j’aurais aimé que l’on creuse davantage et qu’il y ai parfois plus d’essais que de témoignages. Je ressors donc de cette lecture ravie d’avoir appris de nouvelles choses mais vraiment sur ma faim, il manque pour moi une trentaine de pages plus explicatives qui auraient parlé des sujets plus en profondeur.

Note : 3 sur 5.

S’offrir le livre tout en me soutenant : https://amzn.to/3qNJVyE

Publié dans Féminisme, Romans graphiques

Saison des roses | Chloé Wary

Un roman graphique qui m’a plus dès le début par sa thématique très actuelle, on va parler du sexisme dans le milieu du sport, c’est très intéressant, très bien amené et le sujet semble parfaitement maîtriser. Les injustices, les insultes, les coups-bas, les efforts bien plus importants que l’on demande aux femmes plutôt qu’aux hommes, les retours sur les tenues vestimentaires comme quoi une fille sportive est forcément pas féminine. Concernant le style graphique on aime ou on aime pas, cela semble être réalisé au feutre et de mon côté j’ai adoré, c’était surprenant et original puis pour le coup j’ai trouvé que la thématique se mariait assez bien avec ce côté très traditionnel du dessin. Une belle découverte qui amène de belles réflexions autour du féminisme et de la condition de la femme dans un milieu sportif et bien souvent très masculinisé.

Note : 3.5 sur 5.

S’offrir le livre tout en me soutenant : https://amzn.to/3pnWpeX

Publié dans Littérature

Amours Solitaires T2 | Morgane Ortin

J’avais tellement aimé le premier tome d’Amours Solitaires que j’attendais avec engouement et impatience la suite et en toute objectivité bien sûr (enfin non pas vraiment) j’ai aimé à la folie. J’aime cette histoire, j’aime ces personnages, j’aime le concept de Morgane qui est de reprendre les textos d’amour reçus sur le compte Instagram @Amours_solitaires pour en créer une histoire d’amour merveilleuse, riche en émotion où la poésie est omniprésente. Lire ces messages m’a donné des frissons, m’a donné envier d’aimer encore plus fort ! Ce tome est dans la lignée de ce tome 1, une ode à l’amour qui amène de jolies réflexions et permet de se sentir le cœur guimauve. Ah oui et… j’ai corné a peu près toutes les pages, c’est pour dire a quel point les messages sont poignants. Je recommande chaudement bien que je pense que ce texte plaira plus ou moins en fonction de la période amoureuse que l’on vit.

Note : 4.5 sur 5.

S’offrir le livre tout en me soutenant : https://amzn.to/3rZqlQj